logo piwik

Réseau - Web - GNU/Linux

2012 15 février

Introduction - Debian 6.0 Squeeze

Rédigé par Marc GUILLAUME | Aucun commentaire
Article précédent Mail façon FAI - Debian 6.0 Squeeze Article suivant

Introduction à la version du guide ISPMail de Christoph Haas pour Debian 0.6 Sqeeze.

A qui ce guide ne convient-il pas ?

Si vous avez juste rapidement besoin d'un serveur de mail gratuit et que vous ne vouliez pas vous plonger dans le charabia technique, vous n'êtes alors pas au bon endroit. Il existe des solutions clé en main comme iRedMail si vous êtes pressé. N'espérez pas apprendre grand chose si vous choisissez le côté obscur de la force. Je vous recommande personnellement de comprendre ce que vous faites - c'est à cela que servent mes guides. Mon expérience acquise en aidant les utilisateurs sur le canal IRC #postfix montre que la plupart des administrateurs système amateurs échouent car un détail dans une configuration complexe présente un défaut et qu'il n'ont pas la moindre idée de la manière de trouver ce défaut. En réalité j'ai le sentiment que d'autres projets utilisent ce guide pour démarrer. :)

A qui ce guide convient-il ?

Vous désirez apprendre toutes les bases nécessaires pour faire fonctionner votre propre serveur de courrier en utilisant Debian Squeeze ? Soyez mon invité. Tout ce dont vous avez besoin est d'un ordinateur sous Debian (Squeeze) et d'une connexion internet. Ce guide explique étape par étape comment configurer un tel serveur et vous fournit de nombreuses explications détaillées à propos de la façon de procéder. Suivant la qualité de la connexion à Internet et du type de matériel que vous utiliserez vous pourrez faire tourner un service de mails pour des centaines de domaines et d'utilisateurs. Vous pourrez bientôt fièrement administrer un serveur de courrier capable de :

  • Recevoir et stocker des mails pour vos utilisateurs depuis d'autres serveurs de mail.
  • Permettre à vos utilisateurs de consulter leurs mails via IMAP ou POP3, avec même un chiffrement SSL de la connexion
  • Recevoir et envoyer ("relayer") des mails pour vos utilisateurs si ils sont authentifiés
  • Offrir une interface webmail pour lire ses mails via un navigateur internet
  • Détecter la plupart des spams et les filtrer ou leur ajouter une marque

Licence/Copyright

Cet tutorial est copyrighted 2011 Christoph Haas (email@chritoph-haas.de). Il peut être utilisé librement selon les termes de la GNU General Public Licence. N'oubliez pas de faire référence à cette URL lorsque vous l'utilisez. Merci.

Note du traducteur : L'URL dont il est question est l'URL originale du site de Christoph Haas : http://workaround.org/ispmail/squeeze, pour la présente traduction voyez la note de traduction ici.

Ce dont vous aurez besoin

La configuration du serveur décrite ici est un travail tout à fait standard pour un administrateur système professionnel. Suivant votre niveau d'expertise et votre expérience vous pourrez parcourir cette documentation sans difficultés ou échouer lamentablement en maudissant son auteur. Vous devrez connaître ou apprendre à connaître différents sujets liés à l'administration système de base, DNS, SMTP, MySQL et POP3/IMAP. Voici ce dont vous aurez besoin :

  • Un ordinateur sur lequel installer Debian
  • Un support d'installation Debian (je préfère les CD Debian netinstall CD)
  • Une connexion à Internet
  • Si votre connexion internet est dotée d'une IP dynamique alors vous aurez besoin d'un relais SMTP (les FAI les plus décents offrent ce service) parce que généralement vous ne pouvez envoyer de courriels directement à d'autres serveurs de courrier.
  • Un nom de domaine Internet et le contrôle sur ses enregistrements MX
  • Le contrôle sur votre pare-feux (si vous en avez un) pour pouvoir ouvrir les ports nécessaires aux prtocoles SMTP, IMAP et POP3.
  • Entre 1 et 8 heures disponibles suivant vos connaissances.

A propos de ce document

Il y a plusieurs années je voulais transformer mon serveur sous Debian en un serveur de mail, avec analyse virale, détection du pourriel, translation d'adresses mail ("aliasing"), consultation via POP3 et IMAP et service de webmail. Tous les composants étaient là, mais cela prit un bout de temps avant qu'ils ne marchassent convenablement ensemble. J'ai donc résumé le contenu de mon bureau plein de notes au brouillon pour en faire un guide qui a acquis une belle renommée. Suivant les statistiques de mon serveur web c'est toujours l'article le plus consulté de workaround.org.

Ce document n'est pas un simple guide à copier-coller, où il suffit juste de copier des commandes sur le site web et les lancer sur votre serveur. Au lieu de cela il vous fera comprendre les différents composants que vous êtes en train de configurer. A la fin vous serez assez affuté pour pouvoir débugger les problèmes vous-même. Si vous sentez que vous avez besoin d'aide pour votre configuration, alors consultez les entrées de la section « En cas de problème » ou bien interrogez la liste de diffusion. À la différence de nombreux guides Postfix sur Internet celui-ci en est déjà à sa sixième édition. Écrire ce guide m'a pris beaucoup de temps, car ce ne sont pas juste des notes esquissées rapidement et hâtivement regroupées, mais un document construit destiné à vous guider.

Le guide complet est divisé en plusieurs chapitres. Utilisez les liens de navigation du menu latéral pour naviguer dans le guide. Si vous préférez tout le contenu sur une seule page (pour imprimer le guide) alors cliquez sur le lien avec la petite imprimante en haut de page. Vous êtes également invités à commenter ces pages (il y a une zone de commentaires en dessous de chaque page).

Note du traducteur : je n'ai pas recréé le guide en une seule page comme cela existe sur le site de Christophe Haas. Vous pouvez utiliser le lien d'impression en bas de page, mais il vous faudra imprimer chaque chapitre séparément.

Autre remaque : sur le site original de Christopher sont regroupés de nombreux commentaires sur chaque article que je ne peux traduire ici. Il peut être intéressant de les consulter car bien souvent ils abordent des difficultés courantes d'installation et fournissent souvent des solutions ainsi que des informations générales précieuses.

MENTION IMPORTANTE : Si vous avez aimé ce tutoriel vous pouvez faire un petit don à l'auteur (NdT Christoph Hass l'auteur de l'article original) pour l'aider à couvrir les frais de son serveur de test et de sa connexion.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot vhcglu ?

Fil RSS des commentaires de cet article

À propos

Yakati.info - Réseau - Web - GNU/Linux © 2017

Généré par PluXml en 0.085s  - Administration

Mes coordonnées

Marc Guillaume
contact[at]yakati.info
79150 ÉTUSSON

Crédits

Pour la gestion du contenu

Généré par PluXml, le Blog ou Cms sans base de données

Pour le contenu

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Pour le thème

Thème SOLID de blacktie.co adapté pour PluXml